Chez le glossopoète

Sheloma shete, valare valâre kanase gelote
Quelques pages sur le gelota, ma persolangue

Sheloma shete!

Le gelota est une persolangue (c’est-à-dire une langue construite personnelle, qui n’a ni vocation internationale, ni ne fait partie d’un univers publié, même s’il existe bel et bien dans notre cas un idéomonde autour d’elle) de mon invention. Quelque peu avancée, elle n’en est pas moins encore en cours d’élaboration, et les règles sont donc soumises à transformation.

Elle est basée sur des racines trilitères (en fait, triconsonantiques) qui, seules, portent le sens du mot, pendant que la vocalisation, elle, sert de marqueur grammatical.

Par exemple, le nom même de la langue fonctionne sur ce système. Le sens est porté par les consonnes : GLT (idée générale de « langue » ou de « langage »), et les voyelles sont des marqueurs grammaticaux : e (nom), o (genre indéfini), a (nominatif singulier). Il s’agit donc d’un langue gabaritique.

En français, « gelota » est à la fois un substantif et un adjectif. Ainsi, nous parlerons d’alphabet gelota, de grammaire gelota, …

Je suis en train de transférer toutes les informations que j’ai pu publier jusque-là sur ces pages. Après avoir terminé le dictionnaire, je suis en train de travailler sur la grammaire. Une fois cela fait, j’écrirai un cours (le lien du menu est pour l’instant 404) et très bientôt, je rassemblerai quelques textes déjà écrits.