Chez le glossopoète

Quelques informations générales
sur la glossopoïèse

Glossopoïèse

La glossopoïèse est un terme rare forgé sur la racine grecque γλωσσοποιΐα (glōssopoiḯa), et qui, dit-on sans preuve, l’aurait été par un des maîtres de la discipline, J.R.R. Tolkien (sous sa forme anglaise glossopoeia). Elle signifie littéralement « fabrication de langue »  c’est cette même racine poiḯa qui a donné le français « poésie », d’où l’apparition du mot « glossopoète » à la place de « glossopoïète » pour nommer l’agent.

Mais quel que soit le vocabulaire choisi, la glossopoïèse désigne l’art de la création de langues. Donc, si on ne craint pas la lapalissade, le créateur de langue fabrique des langues construites. Définir une langue construite est moins simple qu’il n’y paraît. Wikipédia discute un peu le sujet. Contentons nous ici de dire qu’il s’agit d’une langue consciemment fabriquée par un ou plusieurs Hommes(s), en vue de la communication humaine, au moins théoriquement. Il en existe plusieurs sortes :

Pour l’instant, dans cette partie du site, vous ne trouverez, en plus de ces quelques mots sur la glossopoïèse, un article sur la typologie des langues construites de Detlev Blanke, qui les classe non par leur formes linguistiques théoriques, mais par leur usage réél. C’est ici.